Logiciels de comptabilité en ligne, facturation et liasse fiscale
Faciles à utiliser, sans jargon comptable, puissants...
Vous allez aimer les logiciels de comptabilité et
de facturation macompta.fr

En savoir plus >

Testez maintenant !

Gratuit pendant 30 jours

Guide comptabilité > Saisie des écritures comptables et traitements de fin d’année

Saisie des écritures comptables et traitements de fin d’année

Les écritures comptables sont les écritures que l’on ne peut pas saisir dans les menus Banque, Caisse, Notes de frais ou Factures Clients ou Fournisseurs.

La difficulté de ces écritures vient du fait qu’elles doivent être saisies dans le menu Éditions comptables / Écritures comptables et que dans ce menu il est nécessaire d’indiquer le débit et le crédit des comptes.

Heureusement dans macompta.fr, de nombreuses écritures sont automatisées. C’est le cas des écritures de report à nouveau, dotation aux amortissements, affectation du résultat ou écritures de TVA. Pour celles qui ne le sont pas nous donnons des modèles d’écritures à adapter à votre situation.

Voyons d’abord comment passer ces écritures, puis quelles sont les écritures susceptibles d’être passées en cours d’exercice (TVA, PAIE, etc..). Nous verrons ensuite les écritures de fin d'exercice (Ecritures d'inventaire).

Les écritures d'inventaire permettent d’enregistrer la dépréciation des immobilisations (écritures d’amortissement), la valeur du stock, etc... Elles visent aussi à ajuster le montant des créances et des dettes, à s’assurer que les charges et les produits sont enregistrés dans l’exercice comptable auquel ils se rapportent.

Utilisation du menu Écritures comptables

Contrairement aux menus de Saisie dans lesquels la contrepartie est automatique, le menu Éditions comptables / Écritures comptables permet d’indiquer le compte débité et le compte crédité et donc de passer tout type d’écriture.

Lire la suite

Déclarations et écritures de TVA

Si vous êtes assujetti à cette taxe, le site vous permet de calculer automatiquement votre déclaration en fonction du régime choisi. Si vous n’êtes pas concerné, vous pouvez passer directement à la section suivante.

Lire la suite

Écritures de paie

Vous devez disposer du montant des salaires bruts, nets, des cotisations salariales et patronales dues pour le mois et par caisse sociale (URSSAF, caisses de retraite…). Cet état est édité par le logiciel de paie (livre de paie, état des charges sociales). Si un prestataire établit vos bulletins de paie, il doit vous communiquer le détail des montants à comptabiliser.

Dans cette écriture, on va saisir au débit la charge correspondant aux salaires bruts et aux cotisations patronales. Au crédit on enregistre la dette correspondante : le salaire net à payer et les cotisations à payer aux caisses (cotisations salariales + patronales).

Lire la suite

Écritures d'inventaire

Réaliser un inventaire le dernier jour de l’exercice est une obligation prévue par le code de commerce.

L’inventaire consiste à vérifier et évaluer tout ce que l’on possède (l’actif du bilan) et ce que l’on doit (les dettes). Attention, on ne parle pas seulement ici du stock en magasin, mais aussi du matériel de production que l’on possède, de la valeur des créances clients que l’on détient, des placements, du montant des dettes, etc.

Les écritures correspondantes permettent d’enregistrer la dépréciation des immobilisations (écritures d’amortissement), la valeur du stock. Elles visent aussi à ajuster le montant des créances et des dettes.

Lire la suite

Analyses et contrôles

Une fois votre comptabilité enregistrée, il est nécessaire de faire des contrôles sur vos saisies avant d’établir votre liasse fiscale.

Nous regroupons dans cette partie quelques contrôles déjà évoqués et d’autres sous forme de check-list après avoir expliqué quelles sont les éditions comptables qui vous permettent d’analyser les écritures saisies.

Lire la suite

< Retour