Logiciel comptabilité pour profession libérale


La comptabilité d’un professionnel libéral suit les règles fiscales des bénéfices non commerciaux : enregistrement des paiements dans un livre journal en cours d’année, registre des immobilisations, déclaration 2035 en fin d’année.

Que vous soyez dentiste, médecin, infirmier, kiné ou vétérinaire, les logiciels de comptabilité professionnel pour professions libérales vous apportent une sécurité et un gain de temps considérable dans l’enregistrement comptable. Certaines fonctions comme l’import de relevés bancaire sont particulièrement pertinentes pour les libéraux et permettent de réduire de façon très importante le temps passé à la saisie. Ces outils vous aident en outre à établir facilement la déclaration 2035, avec le calcul des amortissements.

Ils peuvent s’utiliser en ligne ou à installer sur son PC ou son Mac.

Dentiste

Le dentiste est un professionnel libéral. Il tient une comptabilité simplifiée, en recettes dépenses. En fin d’exercice, il n’a pas de bilan à faire mais doit établir un compte de résultat.

Le logiciel utilisé par les dentistes doit impérativement avoir certaines fonctions (par exemple : générer le fichier des écritures comptables) et permettre de saisir sa comptabilité rapidement et intuitivement, sans demander de compétences particulières en comptabilité. Il doit permettre d’établir la déclaration 2035.

Il existe un grand nombre de logiciels disponibles, à installer ou en ligne. Pour faire son choix, rien de vaut un compte d’essai ou le test d’une version de démonstration.

Médecin

Les médecins sont également imposables dans la catégorie des B.N.C (Bénéfices Non Commerciaux). En cours d’année, ils doivent tenir une comptabilité recettes dépenses et établir une déclaration 2035 fin d’année.

Le logiciel de comptabilité utilisé par les médecins doit permettre : une saisie rapide et intuitive des recettes et dépenses, voire l’import automatique des relevés bancaires, le calcul des amortissements, l’édition de la déclaration 2035. Il est impératif de tester une version d’essai avant d’acheter un logiciel ou de prendre un abonnement à une comptabilité en ligne.

Infirmière

Pour tenir la comptabilité d’un cabinet infirmier, il est possible d’utiliser des logiciels spécifiques aux métiers médicaux et paramédicaux avec un module comptabilité (Albus, Vega, soins 2000…) ou de prendre un logiciel de comptabilité standard. Les logiciels standards (Ciel comptabilité libérale, EBP comptabilité libérale, BNC express, Cogilog) sont communs à toutes les professions libérales et permettent de tenir une comptabilité libérale de l’enregistrement des recettes dépenses jusqu'à l’établissement de la déclaration 2035.

Les solutions proposées sont de plus en plus souvent ‘en ligne’. On tient la comptabilité du cabinet sur internet. L’avantage principal de ces solutions est de s’affranchir des problèmes informatiques (installations, sauvegardes, mises à jour), la possibilité d’accès à distance et de travail collaboratif (Albus, macompta.fr), vous pourrez trouver des conseils pour savoir quel logiciel de comptabilité choisir sur des forums comme infirmiers.com, comment ça marche etc...

Ostéopathe

Comme les kinés, les Ostéopathes exercent une activité libérale réglementée. Ils relèvent de la catégorie fiscale des BNC (Bénéfices non commerciaux). Sauf options ils doivent tenir une comptabilité recettes dépenses et établir une déclaration 2035 en fin d’exercice.

Pour leur comptabilité, les ostéopathes peuvent utiliser le module comptabilité d’un logiciel ‘métier’ gérant les patients, soins et rendez-vous. Les professionnels peuvent également utiliser un logiciel de comptabilité commun à toutes les professions libérales.

Les logiciels existent sous forme de programme à installer sur son PC ou sous forme d’abonnement à un site. Dans tous les cas, il est conseillé de tester la simplicité de saisie et les fonctionnalités proposées par le logiciel ou le site avant tout achat ou abonnement.

Kiné

Le Kiné est un professionnel libéral. Sauf options, il tient également une comptabilité simplifiée, en trésorerie. Au plan fiscal, il est imposable dans la catégorie des B.N.C. (Bénéfices Non Commerciaux). En fin d’exercice, la déclaration 2035 permet au kiné de déclarer son résultat, ses investissements et divers renseignements.

Le logiciel de comptabilité pour kiné doit comprendre les fonctions indispensables : saisie des recettes dépenses, simple et rapide (voire import bancaire automatique), suivi des immobilisations et calcul des amortissements, établissement de la 2035, génération du fichier des écritures comptables.

Il peut être à installer ou ‘en ligne’ comme par exemple macompta.fr

Bien entendu pour en choisir un, le plus prudent est de faire vos tests.

Vétérinaire

Lorsqu’il exerce en libéral, le vétérinaire est imposé dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) pour son activité médicale. Il tient donc une comptabilité recettes dépenses et établit une déclaration 2035 en fin d’année. Si son activité de vente de produits diététiques, de pesticides, du toilettage, etc. représente moins de 20 % du chiffre d’affaires, elle peut également être intégrée à sa déclaration BNC.

S’il dépasse ce pourcentage, le vétérinaire devra tenir une comptabilité commerciale (enregistrement des achats et des ventes dès la facturation). Il devra établir des comptes annuels avec bilan, compte de résultat, dans le respect des dispositions applicables au Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Un bon logiciel de comptabilité pour vétérinaire doit donc permettre de gérer facilement le basculement entre une saisie en comptabilité recettes dépenses ou créances et dettes. Il devra permettre de gérer le calcul de la TVA au taux de 20 % pour les saisies et l’établissement de la déclaration. En fin d’exercice, il devra être possible d’établir une déclaration BNC ou BIC

BNC

Le régime des BNC est un régime fiscal simplifié par rapport à celui des commerçants : comptabilité recettes dépenses au lieu d’une comptabilité où l’on enregistre les créances et les dettes, pas de bilan à faire en fin d’année, déduction forfaitaire de certains frais comme les frais kilométriques au lieu des frais réels, etc...

Pour autant, cela ne signifie pas que les règles comptables et fiscales puissent être prises à la légère car les négligences peuvent couter cher.

Les logiciels de comptabilité pour professions libérales permettent d’enregistrer les recettes et les dépenses au format demandé par le code général des impôts (date des paiements, sommes reçues ou payées, nom du client, mode de paiement). Certains logiciels permettent de faire un import de relevé bancaire sous forme de fichier avec imputations automatique, ce qui permet de réduire très significativement le temps nécessaire pour enregistrer sa comptabilité.

Depuis 2014, les logiciels doivent également permettre d’éditer le fichier des écritures comptables.

En fin d’année ils doivent permettre d’éditer le registre des immobilisations de calculer les amortissements et de remplir la déclaration de fiscale 2035. Certains éditeurs sont agréés en qualité de partenaire EDI, ce qui permet de télé-déclarer la 2035 a son centre des impôts coût supplémentaire (c’est le cas de macompta.fr).

L’offre de logiciels pour professions libérale est assez étoffée : solutions PC ou Mac, solutions ‘en ligne’ et la fourchette de prix est très large.

Attention : Il existe des produits qui ne permettent pas d’établir une comptabilité conforme ou ne comportent pas toutes les fonctions indispensables. C’est le cas des solutions basées sur excel qui ne permettent pas de garantir l’intangibilité des écritures saisies. Aussi, certaines solutions ne permettent pas d’établir la 2035 ou de sortir le fichier des écritures comptables.

Il faut donc bien tester les versions d’essai, ou demander conseil à son Association de Gestion Agréée ou à son Expert comptable. La qualité d’accueil et la compétence de l’assistance téléphonique est également un critère à prendre en compte.

Les autres domaines des logiciels de comptabilité professionnel: