Logiciel de comptabilité pour association


Le secteur associatif compte plus d’un million d’associations aux profils et finalités variées : comités d’entreprise, syndicats, associations sportives, culturelles ou humanitaires. Avec la taille les obligations en matière de comptabilité et de transparence financière augmentent ; on passe d’une comptabilité de trésorerie ou toutes les opérations sont enregistrées d’après le compte en banque à une comptabilité d’engagement où il faut enregistrer les créances et les dettes dès leur naissance, établir des comptes annuels et se soumettre au contrôle d’un commissaire aux comptes. Si la loi ne l’impose pas, cette transparence est inévitable si l’on veut recevoir des subventions ou faire appel à la générosité publique. Pour gérer ces besoins, le logiciel de comptabilité professionnel doit être adapté à l’association. Il existe également des logiciels de comptabilité gratuits (reportez-vous vers ce site : http://www.assistant-juridique.fr/logiciels_comptabilite_gratuits_associations.jsp), qui pourront satisfaire vos besoins

Comité d'entreprise

Depuis début 2015, et après celles des syndicats, les obligations comptables des comités d’entreprise ont été fortement augmentées. Si les comités d’entreprise qui disposent d’un budget de moins de 153.000 € peuvent tenir une comptabilité simplifiée (recettes dépenses), ceux qui dépassent ce seuil doivent désormais respecter les obligations comptables normales ; établissement de comptes annuels avec inventaire (stocks, créances, dettes), rattachements des produits et des charges à l’exercice concerné, etc… l’intervention d’un Expert comptable, voire d’un commissaire aux comptes est également prévue.

Le logiciel de comptabilité s’impose désormais pour respecter ces nouvelles obligations. Il doit permettre d’établir un budget distinct pour les activités sociales et culturelles et un budget pour le fonctionnement.

Parmi les outils disponibles ont peut citer Ideal d’Admin ou Dedicompta de Dedicace. Cependant, on peut également parfaitement utiliser des logiciels non spécialisés pour le traitement comptable type Ciel, macompta.fr ou Zefyr.

Associations sportives

On estime à environ 250.000 le nombre d’associations sportives en France. La plupart sont très petites. Les obligations comptables de ces associations sont réduites. La loi de 1901 ne prévoit aucune disposition en matière comptable et le code de commerce ne s’applique pas aux associations. Cependant, les associations sportives sont très souvent subventionnées par les municipalités et doivent présenter des comptes justes à leur assemblée générale. La simplicité n’exclut pas la rigueur.

Pour tenir la comptabilité d’une petite association, le plus souvent en comptabilité recettes dépenses, le logiciel doit être intuitif. Le trésorier n’est souvent pas un professionnel de la comptabilité. Le logiciel doit également respecter le plan comptable des associations. Les données comptables ont vocations à être partagées par le Trésorier, le Président, des membres du bureau. Aussi les logiciels dans le cloud sont ils particulièrement utiles.

On peut citer comme outils Citizen association, B-association ou macompta.fr

Associations culturelles

Une association sur cinq a une activité culturelle. Sur les 267 000 associations culturelles, 35 100 emploient au moins un salarié, et le budget cumulé de l’ensemble des associations culturelles était estimé à 8,3 milliards d’euros en 2011.

Le secteur est cependant composé dans son immense majorité de très petites associations qui disposent d’un budget moyen de 31.000 €. Pour elles, la tenue d’une comptabilité simplifiée en recettes dépenses est suffisante. Cependant les contraintes comptables et de transparence financières sont souvent imposées par l’importance des subventions reçues. Un commissaire aux comptes doit être nommé dès que les ressources publiques dépassent 153.000 €.

Par ailleurs si l’association dépasse le seuil annuel de 60.000 € de recettes d’une activité commerciale accessoire, elle devient passible des impôts commerciaux (TVA, contribution économique territoriale, impôt sur les sociétés).

Dans un souci de rigueur et de transparence, il est recommandé d’adopter un véritable logiciel de comptabilité pour la tenue de la comptabilité d’une petite association. Cela exclut excel. Il existe sur le marché des logiciels simples et intuitifs à la portée de tous les trésoriers.

Humanitaire

Les associations humanitaires ne font pas l’objet de spécificités au plan de la tenue de la comptabilité : La comptabilité pourra être en recettes dépenses pour les plus petites association, en engagement pour les plus grosses. Le plan comptable associatif devra être respecté.

Pour le choix d’un logiciel on devra vérifier les fonctionnalités nécessaires : a-t-on besoin d’une comptabilité analytique, de faire des déclarations de TVA ? d’accéder à distance ou à plusieurs utilisateurs à la comptabilité auquel cas il faudra s’orienter vers une solution Cloud. Si l’association fait appel à la générosité publique elle devra établir un compte annuel d’emploi des ressources collectées.

Les autres domaines des logiciels de comptabilité professionnel: