Logiciels de facturation, comptabilité et encaissement
Faciles à utiliser, sans jargon comptable, puissants...
Vous allez aimer les logiciels de comptabilité et
de facturation macompta.fr

En savoir plus >

Testez maintenant !

Gratuit pendant 30 jours

1. Actualités macompta.fr

Module Facturation : Gestion avancée des documents, en ligne cette semaine

Nous terminons cette semaine les tests d’une amélioration importante du module devis facture, attendue par de nombreux utilisateurs. Elle vise à permettre une plus grande personnalisation de vos documents issus du module Devis-Factures.

Cette mise en ligne comprendra :

  • Le choix entre 4 modèles pour chaque type de document commercial (devis, bon de livraison, factures)
  • La possibilité d’adopter un paramétrage de l’en tête, de mentions légales, d’un pied de page propre à chaque type de document
  • Le choix du titre du document commercial. Par exemple vous pourrez appeler vos factures, « facture », ou « note d’honoraires », « quittance », « appel de cotisation » ou comme vous voudrez. Idem pour vos bons de livraisons et vos devis
  • L’affichage d’une date de validité pour vos devis
  • Vous aurez la possibilité de choisir la taille des caractères, la mise en forme dans les champs saisissables

Et encore

  • Un champ « adresse de livraison » plus complet pour les BL
  • La possibilité d’imprimer des BL sans prix
  • La possibilité de ne pas indiquer l’adresse de facturation sur le BL

Bien entendu, si aucune de ces nouvelles fonctionnalités ne vous intéresse, rassurez-vous, vous pourrez rester sur les modèles actuels et rien ne sera changé pour vous.

Amélioration de la gestion des listes de partenaires

Vous l’avez peut-être déjà remarqué, il est désormais possible de sélectionner le nombre d’enregistrements affiché en même temps dans le menu partenaires. Vous pouvez choisir d’afficher vos listes par 25, 50, 100 ou en totalité.

Ces évolutions ont été rendues nécessaires pour permettre une consultation plus rapide des listes, notamment pour celles qui comportaient plusieurs milliers d’entrées.

Nous développons actuellement la même gestion pour les menus Liste des comptes et Saisie.



2. Actualités des professionnels

Cyber attaque "wanacry", protégez-vous !

Des dizaines de milliers d’ordinateurs, dans au moins 99 pays, ont été infectés vendredi 12 mai 2017 par un logiciel malveillant nommé WanaCry.

A l'origine de cette vague de cyber attaques, un programme informatique de type "rançonciel" (ransomware, ou logiciel de racket numérique) qui rend son contenu inaccessible à son propriétaire, afin de lui réclamer une rançon de 300 dollars (environ 274 euros) à payer en bit coins, pour le déverrouiller.

En 2016, pas moins de 638 millions d’attaques de ce type ont été recensées dans le monde, contre moins de 4 millions l’année précédente, selon le dernier rapport annuel de l'éditeur de solutions de sécurité informatique Sonic Wall.

Voyons quelques mesures qui peuvent être prises, afin de limiter les infections sur votre ordinateur.

  • Votre ordinateur doit toujours être mise à jour :

Aussi bien le système d’exploitation que l’antivirus et le navigateur web.
C’est la base de la protection informatique. Dans le cas de ce ransomware, les hackers ont exploité une faille de sécurité de Windows, qui avait été corrigée en mars par le biais d’une mise à jour de Microsoft.

  • Effectuez une sauvegarde de vos données :

Le "backup", pour faire simple, consiste à enregistrer l'état de votre ordinateur à un moment précis, dans le but de faire une restauration du système en cas d’infection par un virus. Dans l’idéal, il faudrait le faire chaque semaine :

Sur un Mac, il suffit d'aller dans "Applications", puis d'utiliser l'application "Time Machine", avant de stocker les données sur un disque dur externe.

Sur un PC, il faut se rendre dans le menu "Démarrer", de cliquer sur "Panneau de configuration", et ensuite sur "Système et maintenance". Enfin, appuyez sur "Sauvegarder et restaurer".

  • Installez un anti-virus et pare-feu :

Même si aucun antivirus n'est infaillible, ils demeurent indispensables pour se protéger des multiples dangers qui circulent sur le Web. A partir du moment où un ordinateur est connecté à Internet, il est potentiellement vulnérable aux attaques informatiques. Il existe des programmes antivirus gratuits très performants et robustes, facilement téléchargeables sur internet.

Le site spécialisé CNET France a dressé une liste des "meilleurs antivirus" disponibles. Si les antivirus sont nécessaires, ils ne sont plus suffisants, hélas. Pour augmenter les couches de protection, il est donc plus que conseillé d'utiliser un pare-feu (Cisco, Sophos, Uppersafe, et bien d'autres).

  • Soyez prudent quand vous ouvrez une pièce jointe :

Les cybercriminels utilisent souvent de faux emails, prenant le nom de banques ou d’organismes, vous demandant de cliquer sur un lien. On appelle cela du "phishing". Pour les repérer, vous pouvez vérifier l’orthographe du mail ou L'extension du fichier, c'est-à-dire le « suffixe », que l'on trouve après le nom du fichier, afin de définir son type. Ainsi, les images ont des extensions .jpg, .gif, .png...

Souvent, l'extension ne correspond pas à la description du fichier (par exemple, un mail prétend vous envoyer une image, mais le fichier porte l'extension d'un fichier d'installation, comme .exe). Dans tous les cas, méfiez-vous des extensions .exe, .vbs et .scr si vous n'avez pas demandé l'installation d'un programme. Vigilance constante !

NB : Le virus wanacry utilise une faille de sécurité des ordinateurs fonctionnant avec un système d’exploitation microsoft. Les serveurs de macompta.fr, qui fonctionnent sous linux ne sont pas concernés par cette faille de sécurité.

Source : http://www.lci.fr/high-tech/cyberattaque-mondiale-ransomware-logiciel-de-racket-numerique-comment-s-en-proteger-microsoft-windows-2051950.html

L'attestation Pôle emploi doit être délivrée même en cas de démission

L'employeur doit délivrer l'attestation Pôle emploi dans tous les cas d'expiration ou de rupture du contrat de travail, y compris en cas de démission du salarié. C'est ce que précise la Cour de cassation dans une décision du 15 mars 2017.

Un salarié avait saisi la justice pour demander des dommages-intérêts à son employeur qui ne lui avait pas délivré l'attestation Pôle emploi après sa démission.

La cour d'appel avait rejeté la demande du salarié au motif que la délivrance d'une attestation Pôle emploi ne s'imposait pas, le salarié ne pouvant pas prétendre au paiement d'allocations de chômage du fait de sa démission.

Mais l'arrêt est cassé. Pour la Cour de cassation, l'employeur doit délivrer au salarié, au moment de l'expiration ou de la rupture du contrat de travail, les attestations et justifications qui lui permettent d'exercer ses droits aux prestations mentionnées du code du travail et transmettre sans délai ces mêmes attestations à Pôle emploi. Cette obligation s'applique dans tous les cas d'expiration ou de rupture du contrat de travail, y compris en cas de démission.

On rappellera qu'en cas de non-respect de cette obligation l'employeur encourt une amende de 5ème classe, soit 1500 € pour une personne physique ou 7500 € pour une personne morale.

En savoir plus : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/A11606

Cour de cassation : dissolution d'une SCI pour mésentente entre associés

  • Les faits :

Deux associés à 50/50 d’une SCI, dont l’un est gérant sont en constant désaccord.
Le gérant à signé un compromis de vente d’un terrain de la société sans avoir obtenu d’abord l’autorisation de son associé, pourtant exigée des statuts, ce qui à obligé ce dernier à former opposition à l’opération.
Aucune décision collective n’a été prise sur l’affectation des résultats depuis des années.
Pour sortir de l’impasse, l’associé non gérant demande en justice la dissolution de la société.

  • La solution :

Les juges considèrent que la « mésentente patente et grave existante entre les associés depuis maintenant 4 ans, sans qu’elle puisse être imputée plus à l’un des deux associés, démontre la disparition de l’affectio societatis (autrement dit : la volonté d’êtres associés) et paralyse le fonctionnement de la société, notamment en raison de la répartition égalitaire du capital ». En conséquence, ils prononcent la dissolution de la société.
Cette décision est validée par la Cour de cassation.

Source : La revue fiduciaire FH3690-27AVRIL 2017

Associations : dons et reçus fiscaux

Les dons réalisés au profit des associations reconnues d’intérêt général peuvent faire l’objet d’une réduction d’impôts de 66% selon l’article 200 du Code Général des Impôts.

Pour permettre au donateur de bénéficier d’une réduction d’impôt, l’association remet au donateur un reçu fiscal. Le donateur devra joindre ce reçu fiscal à sa déclaration de revenus pour obtenir la réduction d’impôts.

Bien qu’il n’existe pas de format prescrit, les reçus fiscaux doivent impérativement contenir toutes les informations présentes dans le modèle de reçu fiscal officiel :

  • Un numéro d’ordre : Numéro unique pour chaque reçu, comme sur une facture.
  • Organisme bénéficiaire : Nom complet, adresse et objet explicite de l’association.
  • Qualité de l’organisme : A quel titre l’organisme peut-il délivrer des reçus fiscaux ? Il s’agit de préciser « organisme d’intérêt général » pour la grande majorité des associations loi 1901. Les organismes reconnus d’utilité publique doivent préciser la date du décret et de publication au journal officiel de la reconnaissance de leur statut.
  • Coordonnées du donateur : Nom et adresse complète.
  • Date du versement : Format jj/mm/aaaa accepté.
  • Montant de la somme versée : A indiquer en toutes lettres et en chiffres sur les reçus papier. Pour les reçus établis sur ordinateur, il n’est pas nécessaire d’écrire la somme en toutes lettres, mais le montant en chiffres doit être entouré de 3 astérisques. Exemple : ***200,00€***
  • Nature du versement : Don numéraire réglé par espèces, chèque ou virement, voire même titres de sociétés ou autre chose. S’il s’agit du renoncement au remboursement de frais ou à l’abandon de produits, cochez la case « Autres » dans le modèle officiel et précisez à côté de quoi il s’agit.
  • Signature d’une personne habilitée : Signature lisible et qualité de la personne signataire, de préférence le président ou le trésorier de l’association. La signature peut être imprimée ou apposée à l’aide d’un tampon.

Bon à savoir :

Des formes nouvelles de contrôle fiscal ont été instaurées par les dernières lois de finances, notamment une nouvelle procédure de contrôle des reçus fiscaux délivrés à but non lucratif.

Cette nouvelle procédure s’appliquera à compter du 1 er Janvier 2018 aux dons et versements effectués à compter du 1er janvier 2017.

Concrètement cette procédure autorise l’administration fiscale à vérifier sur place que les montants figurants sur les reçus fiscaux délivrés par les organismes bénéficiaire des dons correspondent bien aux montants des dons et versements effectivement perçus.
Ce contrôle de concordance implique une obligation de présentation à l’administration des documents et pièces de toute nature, permettant à celle-ci de réaliser ce contrôle.

Ces documents et pièces doivent être conservés pendant un délai de 6 ans à compter de la date à laquelle les reçus ont été établis.

Source : SIC Avril 2017.

Pour télécharger votre modèle de reçus fiscaux :
http://www.recus-fiscaux.com/edition-recus-fiscaux/format-contenu

En savoir plus : http://www.recus-fiscaux.com/edition-recus-fiscaux/format-contenu



3. Le Saviez vous ?

Plaquette comptable, faites bonne impression

Vous avez besoin de regrouper en un seul document professionnel vos comptes annuels pour les présenter à votre assemblée, un investisseur, un associé, un banquier ou fournisseur ?

La plaquette comptable est l’outil idéal.

Cet état vous permet de regrouper le bilan, le compte de résultat, le détail des comptes, l’annexe comptable, la liasse fiscale en un seul état avec une présentation soignée, des en-têtes, un sommaire, des intercalaires.

Si vous êtes dans l’obligation de réaliser une annexe comptable, la plaquette vous permet d’insérer et de calculer les différents tableaux annexes.

Le menu Plaquette est disponible dans le menu Editions comptables / plaquette. Cette option est incluse dans le logiciel de comptabilité macompta.fr.