Logiciels de facturation, comptabilité et encaissement
Faciles à utiliser, sans jargon comptable, puissants...
Vous allez aimer les logiciels de comptabilité et
de facturation macompta.fr

En savoir plus >

Testez maintenant !

Gratuit pendant 30 jours

Actualités des professionnels

Barème kilométrique 2017 (revenus 2016)

Le barème kilométrique 2017, utilisable pour la détermination du revenu professionnel 2016 des libéraux vient de paraître. Il est inchangé depuis 2014 :

Bareme kilométrque 2016

d = distance parcourue.

Le barème couvre le carburant, l'entretien courant (révisions, pneus...), l'assurance, l'amortissement du véhicule. Il ne couvre pas les frais de garage et de stationnement, les accessoires autonomes type GPS, les réparations suite à un accident qui peuvent être déduits en plus.

En savoir plus sur le barème kilométrique : https://www.macompta.fr/guide-interactif/frais-vehicule-pl

Délai pour la télédéclaration de liasse fiscale 2016

Les entreprises ont un délai supplémentaire pour réaliser la télétransmission de leurs déclarations de résultats, en mode échange de données informatisées (EDI) ou en mode échange de formulaire informatisé (EFI).

Pour la déclaration des résultats de 2016, les entreprises devaient initialement transmettre leurs déclarations de résultats par voie dématérialisée au plus tard le 3 mai 2017.

Elles peuvent désormais déclarer leurs résultats jusqu'au 18 mai 2017.

Cela concerne toutes les entreprises (clôture au 31/12/2016) : BIC, IS, BNC, SCI, exploitants agricoles… ainsi que la Decloyer.

NB :

  • L’accès à la télétransmission de votre déclaration de résultat est permanent chez macompta.fr, meme hors-délais.
  • Le solde de l’IS doit être payé pour le 15 mai 2017 au plus tard (imprimé 2572). Le solde de TVA annuel pour le 3 mai 2017 (imprimé 3517 S). La déclaration et le paiement de ces impôts se font sur votre compte impots.gouv.fr.

Adhésion à un Organisme de Gestion Agrée (OGA)

L’adhésion à OGA doit se faire dans un délai de 5 mois à partir du début de votre exercice comptable. Si votre exercice comptable commence au 1er janvier 2017 vous devez donc adhérer au plus tard au 31 mai 2017.

Rappels des bénéfices de l’adhésion à un OGA :

Le revenu imposable de l’entreprise adhérente à un OGA n’est pas majoré de 25 % pour le calcul de l’impôt. En application de la loi de finances pour 2006, le bénéfice imposable des entreprises non adhérentes à un OGA est majoré de 25% avant d’être soumis au nouveau barème progressif par tranches. Toutefois, seules les entreprises relevant de l'IR et soumises à un régime réel d'imposition peuvent bénéficier des avantages fiscaux.

Une réduction d’impôt pour frais d’adhésion et de comptabilité : cette réduction est égale au montant des dépenses engagées pour la tenue de la comptabilité et l’adhésion au OGA dans la limite des 2/3 des dépenses et plafonnée à 915 € par an.

La déduction intégrale du salaire versé à votre conjoint : si vous êtes marié sous le régime de la communauté des biens, vous pouvez déduire l’intégralité de la rémunération de votre conjoint salarié de l’entreprise, à condition d’adhérer à un OGA. Pour les non-adhérents, la réduction est plafonnée à 17 500 € par an.

Une amnistie fiscale : dans les 3 mois de votre adhésion à un OGA, vous ne subissez pas de majoration fiscale si vous faites connaître spontanément les insuffisances, inexactitudes ou omissions éventuelles dans votre déclaration fiscale professionnelle.

Les OGA vous apportent une assistance et une surveillance collective à la gestion au moyen d’outils collectifs d’aide à la décision.

Des statistiques professionnelles, par secteur d’activité et par tranche de chiffre d’affaires, qui permettent de positionner votre entreprise dans sa branche, son département ou sa région.

Un observatoire économique trimestriel qui vous permet de situer votre entreprise par rapport à la concurrence.

Des séances d’information et de formation, sur tout sujet, conçues spécialement pour les chefs d’entreprise, et adaptées à leurs besoins (en moyenne, 500 000 heures de formation sont dispensées chaque année par l’ensemble des OGA).

En savoir plus sur le barème kilométrique : http://www.fOGA.fr/pourquoi-adherer-a-un-OGA/
http://www.entreprises.cci-paris-idf.fr/web/reglementation/developpement-entreprise/droit-affaires/aides-creation/adherer-centre-gestion-agree

Le nouveau portail des aides aux entreprises

Édité par l'Institut supérieur des métiers (ISM) en lien avec la Direction générale des entreprises (DGE), le site internet www.aides-entreprises.fr a fait peau neuve.

Adapté pour tous types de supports informatiques (ordinateur, tablette ou téléphone), il offre une information complète et actualisée sur plus de 2 000 aides financières aux entreprises, à l'échelle locale, nationale ou européenne afin d'orienter le demandeur vers le service compétent pour chaque aide.

Rappel : Dans le cadre du programme de simplification en faveur des entreprises, le Gouvernement a décidé la mise en place d’une base de données unique sur les aides publiques aux entreprises.

Cette base de données doit permettre la consultation par les chefs d’entreprise et les porteurs de projet des informations sur les aides financières aux entreprises ainsi que la mise à disposition de ces informations auprès des organismes publics souhaitant les relayer auprès des entreprises. Le pilotage de ce projet a été confié à la Direction générale des entreprises.

Depuis le 1er janvier 2015, la base de données de l’ISM, disponible à l’adresse www.aides-entreprises.fr, constitue la base de données de référence sur les aides financières aux entreprises, sélectionnée par l’Etat.

Aides-entreprises.fr offre une information complète et actualisée sur plus de 2 000 aides aux entreprises, à l’échelle locale, nationale ou européenne et oriente le demandeur vers l’interlocuteur de référence sur chaque dispositif visé.

    Aides-entreprises.fr s'adresse à de multiples acteurs économiques :
  • Entreprises, notamment PME et TPE,
  • Porteurs de projet de création d'entreprise et de reprise d'entreprise,
  • Acteurs souhaitant apporter une information ou de nouveaux services à destination des entreprises :
  • Réseaux d'accompagnement de la création d'entreprise et de la reprise d'entreprise, chambres consulaires et organisations professionnelles,
  • Développeurs économiques,
  • Administration centrale et collectivités locales et territoriales
  • Services de l'Etat.

Pour en savoir plus : http://www.aides-entreprises.fr/

Actualité légère : Le moral des patrons de TPE, et l’impact du sport sur le travail en entreprise.

Les patrons de TPE sont seuls, stressés, pas reconnus, débordés mais... heureux !

Quelques chiffres d’une étude American Express, consacrée à la qualité de vie des patrons de TPE.

Exit l'image d'Épinal du patron bedonnant passant ses après-midi en déjeuner d'affaires ! Un dirigeant sur quatre affirme que la qualité de ses repas s'est dégradée. La fréquence de leur repas est également soumise à leur rythme de travail.
Ainsi, 65% des patrons de TPE n'hésitent pas à sauter un repas quand leur journée est trop chargée. Cela arrive même une fois par semaine pour 1 dirigeant sur 3.

On ne retrouve pas davantage ces dirigeants sur les terrains golf, sous prétexte de signer des contrats: 40% affirment ne pratiquer que peu, ou pas, de sport, et ce par manque de temps pour 84% d'entre eux !

Leur sommeil est aussi mis à rude épreuve: entre le poids des responsabilités et les soucis quotidiens à régler, la moitié des patrons peuvent avoir du mal à trouver le sommeil.
En cause le stress omniprésent: 2 dirigeants sur 3 affirment être plus stressés depuis qu'ils sont dirigeants d'entreprises. Et le stress est plus fort dès qu'ils emploient des salariés, affirment 3 dirigeants sur 4.

Loin des 35 heures, les chefs d'entreprise -qui affirment travailler plutôt 70 heures par semaine- sont obligés de sacrifier le temps consacré à leurs proches.
Pour près des 2/3 d'entre eux, les heures dédiées à la famille et aux amis sont moins importantes qu'avant, notamment chez les plus jeunes (82%). Même si les dirigeants ont moins de temps à consacrer à leurs proches, c'est à eux qu'ils se confient : ils sont 76% à leur parler de leurs problèmes et, dans ce cas, ils se tournent prioritairement vers leur famille (69%). En revanche, illustration de la redoutable «solitude du dirigeant», 14% d'entre eux déclarent ne se confier à personne.

En dépit de cette mauvaise qualité de vie et de ses sacrifices, les patrons de TPE se disent satisfaits de leur sort! Malgré ces conséquences négatives sur leur qualité de vie, 80% des dirigeants affirment qu'ils sont heureux d'être patron de TPE.

Pourtant la fonction de patron n'est pas, pour eux, un motif de valorisation: 2 patrons sur 3 ne se sentent pas grandis en société ou aux yeux de leurs proches du fait d'être dirigeant, et 38% disent même ne pas l'être du tout.

«Aujourd'hui, on parle encore peu du quotidien et de la qualité de vie du patron de TPE. Il est essentiel d'être attentif à ce que les «coûts sous-jacents» du métier ne ternissent pas le quotidien des patrons», explique Christophe Brouttier, vice-président des marchés professionnels et des TPE chez American Express. «C'est pourquoi nous tentons, chez American Express, de simplifier au maximum la vie du dirigeant pour qu'il puisse s'épanouir dans sa fonction», poursuit-il.

Article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/societes/2016/04/15/20005-20160415ARTFIG00006-les-patrons-de-tpe-sont-seuls-stresses-pas-reconnus-debordes-mais-heureux.php

L'impact du sport en entreprise :

Le sport présente un intérêt certain dans le travail de tout individu.

L’implication du sport est significative et remarquable dans divers domaines, y compris la santé, le travail et l’épanouissement personnel.

De plus en plus d’entreprises s’intéressent à la pratique du sport dans l’environnement du travail, voyons pourquoi.

La pratique d’une activité physique régulière améliore la mémoire et la confiance en soi et apporte une meilleure aptitude à relever les défis et challenges dans le travail. Elle permet notamment d’améliorer l’humeur, aide à se détendre et facilite la gestion du stress.

La pratique du sport améliore aussi la vie en entreprise, les analyses d’Alain Ehrenberg et de Christian Pociello pour ne citer qu’elles ont par ailleurs démontré que le sport est pourvoyeur de valeurs (culte de la performance, esprit d’équipe, courage, communication, abnégation, dépassement de soi) et qu’il favorise, dans certains cas, le «vivre ensemble».

De nombreuses études ont également démontré que le sport en entreprise peut améliorer la santé mentale des salariés en augmentant le goût de vivre, en limitant le stress, l’anxiété et la dépression légère mais aussi en accroissant l’estime de soi et l’équilibre psychologique et émotionnel (INSERM, 2008).
Á cet égard, certains travailleurs conçoivent l’activité sportive comme un soutien moral, voire un outil nécessaire à la réussite professionnelle dans la mesure où il sert d’exutoire aux tensions et frustrations.

Le taux d’absentéisme diminue en outre chez les individus qui pratiquent un sport de manière régulière.

En s’appuyant sur l’enquête intitulée «Stress, pratiques sportives et monde du travail» conduite par un groupe de médecins du travail, la Fédération française du sport d’entreprise a par exemple démontré que les employés sportifs ont moins d’accidents du travail et moins d’arrêts maladie que les employés sédentaires.
En outre, la durée moyenne de l’incapacité́ ou des absences est plus courte, et cela d’autant plus que l’activité́ physique est pratiquée régulièrement. La fonction du sport est par conséquent aussi bien préventive que curative.

Source : https://www.letemps.ch/economie/2016/06/30/faire-sport-travail-rend-plus-productif


2. Le Saviez vous ?

Rapprochement bancaire

Lorsque vous démarrez dans macompta.fr, vous pouvez choisir entre deux dates de saisies des paiements :

  • à date de relévé bancaire : vous saisissez vos paiements à la date d'opération indiquée sur le relevé bancaire. Avantage : simple et rapide, il n'y a jamais d'écart entre le relevé de la banque et votre comptabilité et vous pouvez importer vos relevés bancaires sans ressaisie. Inconvénient : cette solution ne vous permet pas de connaître votre solde réellement disponible en banque, par exemple, les chèques émis non débités ne sont pas déduits de votre solde.
  • à date réelle d'émission de votre chèque ou de réception de vos paiements. Avantage : si vous tenez votre comptabilité régulièrement à jour, elle vous indique combien vous avez réellement en banque. Inconvénient : vous devez faire un pointage régulier entre le relevé bancaire et votre comptabilité (on parle ici de rapprochement bancaire)

Si vous choisissez la saisie en date réelle dans le menu Mon Dossier / Dossier comptable), un rapprochement mensuel est indispensable pour vérifier la concordance entre le solde du compte "Banque" en comptabilité et le solde du relevé, malgré les décalage de dates.

Pour voir comment faire le rapprochement bancaire sur macompta.fr, suivez ce lien : https://www.macompta.fr/guide-interactif/rapprochement-bancaire

Lettrage des comptes partenaires :

Le lettrage des comptes partenaires ne concerne que les utilisateurs ayant adopté la comptabilité créances et dettes (comptabilité d’engagement).

C'est un contrôle à faire une fois par mois qui consiste à pointer les paiements avec les factures dans les comptes tiers (clients, fournisseurs principalement).

À quoi ça sert ?

À vérifier que les paiements correspondent bien aux factures, à afficher uniquement les opérations en cours (non lettrées), et à justifier le solde d'un compte tiers en comptabilité. Cela signifie que seuls les montants n'ayant pas fait l'objet d'un paiement pourront être édités.

À l'issue d'un lettrage, vous serez en mesure de connaître :

Les factures fournisseurs qui restent à payer
Les factures clients en attente d’encaissement.

Vous pourrez ainsi relancer vos clients en cas de retard de paiement.

Vous retrouvez cette astuce en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=z9fmQqU0cNU

Pour les abonné(es) : Menu assistance > FAQ 411